Mon manifeste

Je crois que il vaut mieux vivre ses rêves que rêver sa vie

Je crois que si nous avons des rêves en nous, c'est pour les réaliser.

Je crois que nous en sommes encore au stade de l'école maternelle en termes de création consciente, d'utilisation de nos capacités, de notre potentiel d’humain créateur. Nous sommes des créateurs inconscients à 95 %. Tout l'enjeu est de mettre de la conscience et de la lumière dans notre potentiel de création, dans la création de notre vie.


Je crois fondamentalement à la bonté.


Je crois que nous sommes capables de supporter tout ce qui nous arrive dans notre vie. Notre âme choisit toujours le meilleur chemin pour nous en terme d'évolution. Les difficultés que nous traversons sont des opportunités de dépassement et de transformation personnelle.

Je crois que nous sommes des êtres de Nature, nous avons besoin de vivre au contact de la Nature d'avoir une certaine connexion avec elle, de voir du vert et du ciel bleu tous les jours. Selon moi la déconnexion de la nature est à la source de nombreux problèmes.


Connexion = émerveillement, respect, responsabilisation, protection.


Ce qui veut dire que si nous n’étions pas déconnectés de la Nature, nous ne serions pas aujourd'hui face à une dégradation sans précédent de tous les écosystèmes et une disparition massive des espèces.


Je crois que nous avons peur de ce que nous ne connaissons pas. Connaître, c'est comprendre, c'est aussi avoir plus d'empathie.


Je crois que mettre en avant le féminin, se reconnecter à la nature, permettrait de vivre dans « La belle verte », dans une société harmonieuse.

Je crois qu'il est de notre responsabilité de briller de notre plein potentiel car aujourd'hui nous n'avons plus le temps. Nous sommes confrontés à des enjeux énormes, tout le monde doit y mettre du sien.

Je crois que les oasis sont une belle opportunité d'essayer de construire le monde de demain, que réellement nous pouvons réinventer nos modes de vie, de culture, préserver les écosystèmes, vivre ensemble et co-créer demain dans la simplicité et la joie.


Je suis optimiste de Nature, je crois qu’il est possible de relever les défis d’aujourd’hui et d’infléchir le trajet du Titanic sociétal.

J’ai confiance dans les capacités de régénération de la Nature.


L’espèce humaine peut survivre si elle s’en donne les moyens dans l’intelligence collective et dans le respect de la Nature et des écosystèmes dont elle dépend.

Murielle

Co-fondatrice de l'Oasis des 3 chênes